Témoignages

A propos des dessins de corps : « déambulations linéaires »

Luttes harmonieuses entre corps et format, lignes et surfaces, couleurs et valeurs, ces confrontations font naitre une énergie positive.

Le corps n’est pas montré mais raconté par la trace laissée par la main, traces/empreintes des doutes de la justesse du geste, de l’œil et de l’esprit.

Le faire par sa présence impose l’œuvre avant la représentation.

La beauté du corps de l’œuvre tirée du corps du modèle laisse le regardeur face à la chaire picturale et à sa fragilité. Perçue, a/encrée dans le papier cette beauté devient lignes et surfaces.

Qu’Emmanuelle dessine « bien » nul doute, qu’elle dessine juste c’est mieux. Sensible, son trait de caractère l’exprime. Acharnée sa production le montre. Le courage de faire face à l’œuvre laisse ses traces.

Emmanuelle lutte corps à corps l’œuvre au corps.

Alain Tixier

Mai 2014

Vous pouvez déposer un message en remplissant le formulaire suivant :